Saturday, December 20, 2008

Centre of Belgium

























ENG: Today I met Pierre Soete, surgeon working in Kathmandu for almost 10 years now and basically doing more than just being a surgeon. He's also acting as consultant to help hospitals and trying to find funds for them in Nepal.
On the way to his home, I found a sign showing I wasn't far from the geographical center of Belgium. It was the opportunity to go there.

FRA: Aujourd'hui, j'ai rencontré Pierre Soete, chirugien travaillant à Katmandou depuis presque 10 ans. Il agit aussi comme consultant pour améliorer les infrastructures hospitalières et trouver des fonds pour le Népal. Sur le chemin de sa maison j'ai vu un panneau indiquant que le centre géographique de la Belgique n'est pas loin. J'en ai profité pour m'y rendre.

Friday, December 19, 2008

Aconcagua 2009










ENG: I met Guy Dubart who will attempt Aconcagua in January-February. Update: Guy has reached the summit around mid February 2009.

FRA: J'ai rencontré Guy Dubart qui part pour l'Aconcagua en Janvier-Février. Mise à jour: Guy a atteint le sommet à la mi-Février.

Saturday, December 13, 2008

Salon du Nautique

ENG: I've been to the "Salon du Nautique" in Paris. I met several friends I met in Dijon and by luck I met Jean-Gabriel Chelala who is doing th tour of the world by human power. He pedaled across the Atlantic ocean with his little craft. I also saw the TARA sailing boat, that was prisoner of the arctic ice for over a year!

FRA: Au salon du Nautique à PAris, je revois des amis de Dijon et par chance je tombe sur Jean-Gabriel Chelala qui réalise un tour du monde à propulsion humaine, à la force des mollets ! Un sacré vaisseau avec lequel il a déjà pédalé sur l'océan Atlantique. J'y ai aussi vu la vaisseau TARA qui a été prisonnier des glaces de l'arctique pendant plus d'un an.







Thursday, December 04, 2008

Conference Simpson desert trek

ENG: I did a conference about my simpson desert crossing at the ROTARY club of Mouscron Ladies' night. People were listening and it was very quiet before the storm of questions.

FRA: J'ai parlé de ma traversée du désert de Simpson lors du Ladies Night du ROTARY club de Mouscron. Les rotariens étaient attentifs et le calme règnait jusqu'à la tempête de questions.

Sunday, October 19, 2008

Week of adventure

ENG: This week was simply fantastic. Monday I went to a debate organized by the Friends of the Earth about how to find a campaign to reduce the consumption of bottled water. To consume 1 liter of water, 3 liters of water are gone and almost half a liter of petrol is used into the plastic and transport. In most countries water from the tap is just fine and bottled water is marketed to be better but isn't often true.


Tuesday evening I was invited at the Chamber of Commerce and Industry of Picard Wallonia. The president gave a small speech about my World first desert crossing in Australia and we then listened to the presentation of Belgian explorer Alain Hubert about climate change.


From Thursday to Sunday, I was in Dijon at the adventure film festival. I met several adventures, showed the CamWheel of my last adventure. It finished by a sunday barbecue with adventurers and a visit to some Dijon's wine fields.

FRA: Cette semaine a été fantastique. Lundi, j'ai participé à un débat organisé par les amis de la terre dont le sujet était comment faire une campagne pour diminuer notre consommation d'eau en bouteille. Pour 1 litre d'eau bue, 3 litres d'eau potable ont été nécessaire et près d'un demi litre de pétrole est utilisé dans la fabrication du plastique et du transport. Dans nos pays, l'eau du robinet est très bonne à la consommation et l'eau en bouteille n'est pas forcément meilleure.

Mardi soir, j'ai été invité par la chambre de commerce et d'industrie de la Wallonie Picarde. Le président a fait un petit discours sur mon exploit de première traversée du désert de Simpson en Australie. Ensuite nous avons écouté l'exposé d'Alain Hubert -explorateur Belge- sur les défis climatiques.

De jeudi à dimanche, j'étais au festival du film d'aventure de Dijon. J'y ai rencontré des aventuriers, et exposé la CamWheel. Cela s'est terminé par un dimanche ensoleillé avec un barbecue entre aventuriers et la visite de vignobles de la région Dijonnaise.

Sunday, October 05, 2008

LouPhi and CamWheel at the adventure film festival in Dijon.

ENG: Yes, we both (Camwheel and myself) will be there during the 3 days (16-18/10) of the event. More information on :

http://www.ecransdelaventure.com/

FRA: Oui, la CamWheel et moi-même seront durant les 3 jours (16-18/10) au festival du film d'aventure de Dijon. Plus d'info voir ci-dessus.

Friday, September 19, 2008

Brigitte Muir-Koch

ENG: Thirty months ago, I met Brigitte Muir-Koch in Sydney while she was presenting a short slideshow about her and a guiding trip she was leading in Nepal for World Expeditions. Brigitte was born in Belgium and became Australian citizen. She was the first Australian woman (first person born in Wallonia-Belgium)on top of the Everest and she was also the very first Australian/Belgian who climbed the 7 summits (highest summit of each continent) and did other adventures in deserts and even a small trip to the south pole. After contacting her, we finally met in Liège for a few hours where we shared Belgian beers (what else?!), adventure ideas, etc... I also filmed her answering some questions about her experience about the Australian deserts. I now think I have enough material to start writing a storyboard for my Simpson desert trek documentary.

FRA: J'ai rencontré Brigitte Muir-Koch pour la première fois il y a une trentaine de mois à Sydney. Elle présentait une trek de World Expeditions qu'elle allait guider au Nepal. La présentation fût précédée d'un court récapitulatif sur ses exploits. Brigitte est née en Belgique et est devenue Australienne. Elle fût la première personne de Wallonie à conquérir l'Everest et la première personne de Belgique a gravir les 7 sommets (le plus haut sommet de chaque continent). Elle réalisa d'autres aventures dans les déserts et même un petit trip au pôle sud. Après l'avoir contactée, nous avons finalement partagé des bières à Liège et discuté de projets d'aventures, etc... J'ai également filmé une petite interview sur son expérience du désert Australien pour le documentaire sur ma traversée du désert de simpson.

Tuesday, September 02, 2008

Another world first in my pocket

ENG: Five weeks ago I was in the middle of nowhere in the Simpson desert, ready to abandon as my progress was very slow. Too slow to even make it halfway through. Then I strived to continue hard, even harder and the hell of the North became a paradise in the South. I made it just in time to become the first person to walk the length of the Simpson desert (most arid one) in Australia. My adventure was completely unsupported (no fooddrops, no resupply, no support vehicle around).

You can see and read it here : Simpson Desert Trek

FRA: Il y a 5 semaines, j'étais au milieu de nullepart dans le désert de Simpson en Australie, prêt à abandonner car ma progression était très lente. Trop lente pour même atteindre la moitié de mon défi. J'ai finalement trouvé les motivations pour continuer et même pousser encore plus fort à travers l'enfer du Nord de ce désert. Et puis j'ai atteint le paradis au Sud et ce fût plus facile. J'ai réussi juste à temps et je suis devenu la première personne à traverser le désert (le plus aride) de Simpson en Australie sur toute sa longueur. Mon aventure était en complète autonomie et sans aucune assistance (pas de réapprovisionnement, pas de véhicule de support me suivant).

Tuesday, July 01, 2008

Traversée du désert de Simpson

(16/07-21/08/2008)

Le désert de Simpson est le désert le plus aride d'Australie que l'on surnomme parfois le cœur mort de l'Australie. C'est aussi le plus grand désert de dunes parallèles au monde.

La préparation et le carnet d'aventure sur le blog de l'expédition Simpson Desert Trek Australie
La trace GPS du parcours.

Le projet.
Traverser en longueur le désert de Simpson (Nord au sud) en passant par son centre. S’imprégner de sa beauté, explorer un trajet jamais effectué. Prendre des photos de paysages, de vie sauvage et filmer l’aventure. A pied et seul, je suis silencieux et cela me permet d’approcher les animaux sauvages plus facilement. Je veux le vivre de l'intérieur et voir la diversité animale et végétale unique qui a su s'adapter à cet environnement.

Cela n'est pas sans danger. La chaleur en journée est difficilement supportable au-dessus de 30°C à l’ombre et augmenté par la réverbération. Les nuits sont froides et le gel n'est pas exclu. Les nuisances diverses sont les mouches, les vents forts transportant du sable. La pluie est rare mais elle ferait fondre le sel des lacs salés sous lequel se trouve une boue visqueuse. Le spinifex est une sorte de plante cactus recouvrant le sol comme un tapis d’oursins géants: le crève pneus par excellence !


Les principaux animaux sauvages sont les serpents, les lézards, les dingos (chiens sauvages du désert) et les dromadaires.

Pour y arriver il y a un défi technologique à relever puisqu’il faut construire une charrette du désert supportant 200 kg de charge et inventer une roue pour s’attaquer aux différentes surfaces hostiles. Celle-ci se nomme « CamWheel » (Camel on wheels) et présente un concept nouveau pour s’attaquer au terrain de ce désert. Les roues sont pleines donc increvables, quasi indestructibles. Leur surpoids est compensé puisque je n'emporte pas de pièces de rechange.

Le problème est que les pneus pleins n’existent pas en grand diamètre ET grande largeur ? Inventer la roue du désert idéale. Le concept se base sur des pneus de vélo « greentyre ». Comme une roue de vélo s’effondrerait sous le poids et la fatigue, il faut doubler la roue avec un pneu jumelé par soudure (comme pour les camions).

Pour réaliser cela, il faut développer de nouveaux rayons résistants et un nouvel axe et moyeu. Le tout doit être en soudé à l’argon puisque l’aluminium sera utilisé. La charrette sera démontable en 3 grandes parties (avion) : roues, cadre, 2 barres de traction.

Simpson Desert Trek

(16/07-21/08/2008)

The Simpson Desert is the most arid desert of Australia, sometimes called the dead heart of Australia. Walking alone in this extreme environment is very rewarding to see the unique wild life and fauna that has been able to adapt itself to the desert. It's the world largest parallel sand dunes desert.

The preparation and the adventure log on the expedition's blog Simpson Desert Trek Australia
The GPS trace of the route.

The project.
Cross the length of the Simpson Desert (North to South) passing through its centre. A world first attempt. To immerse myself into its beauty, explore a new route. Take photos of landscapes, wildlife and film the adventure.

Description: The width of this desert is regularly traversed (East-West) by 4 wheel drives on tracks. But it’s only in June 2006 that an Australian attempted the first crossing by foot without using tracks and passing through the centre of the desert. This man succeeded it by pulling a homemade desert cart weighting 160kg containing his water, food and gear. His route was 400 km long. I aim to carry 35 days of water and food and walk around 800 km. Alone and by foot, I am silent and it allows me to approach wild animals more easily.

Originality: When you reach the South of the desert, you are still far away from civilization. I have to continue further and pass Lake Eyre, the biggest lake in Australia. This means my journey has to eventually go to point 5 and ideally point 6. This lake fills in about 4 times per century so it’s a saltpan. I have to build a desert cart that can resist to a load of 200kg and invent a wheel that will resist the different types of hostile surfaces I will encounter.

  • Heat > 30°C in the shadow increased by reverberation
  • winter: min -2°C, shorter days; I have to walk during the night and using the moonlight
  • Sandstorms, insects
  • Rain: rare but would melt down the saltpans of the lakes and uncover a thick mud.
  • Wild animals: deadly snakes, dingoes (wild dogs), wild camels
  • Spinifex: sort of desert plant that looks like a giant skewers ball: the best way to puncture tires.



The « CamWheel » (Camel on wheels) is made of a new wheel concept to go across the harsh terrains of this desert. The wheels must be flat free, almost indestructible. It’s possible by using airless plain tires. The extra weight is compensated because I don’t need repair gear.

The problem is that plain tires of a large diameter and large width do not exist? Invent a specific wheel for this desert. The wheel concept is based on « green tyre » bicycle wheels. Because of the heavy load, a normal wheel would collapse under stress and fatigue, wheels have thus to be doubled by welding (like for trucks).

To realize this, new spokes, axles and hubs have to be designed. The whole cart will be made of aluminium. The cart will be dismantled in 3 parts for transport (airplane): wheels, frame and 2 pull bars. 

Thursday, June 05, 2008

Stress et prise de décision en milieu extrême

Louis-Philippe Loncke, Régis BellevilleENG:Psychology of explorers. Stress and decision taking in extreme environments. That kind of sentence makes me thrill. Well, I took a direct train from Brussels to Paris and attended that open discussion at the Zango café-bar in Paris. It was jointly organised by the "Guilde Européenne du Raid" and the Society of French explorers. Speakers were: Cécile Vallet, Sahara specialist and explorer Régis Belleville, and Christian Clot.
It was very interesting to hear how you don't realize when you've reached your limits and are probably not able to think properly. It was great to meet Régis who I had called a few months ago to ask advices on water consumption. I was also invited to speak about my Simpson desert trek expedition. Lots of questions were asked by the audience. I also had a quick radio interview for a University radio.

FRA:Psychology of explorers. Psychologie des explorateurs. Stress et prise de décision en milieu extrême. C'est le genre de phrase qui me fait frissonner. Et donc, j'ai sauté dans un train Bruxelles-Paris et assisté à cette discussion ouverte au Zango café-bar à Paris. Organisé par la Guilde Européenne du Raid" et la Société des Explorateurs Français. Les intervenants étaient: Cécile Vallet, l'explorateur Régis Belleville et spécialiste du Sahara, etChristian Clot. Ce fût très intéressant d'entendre comment on a du mal à se rendre compte qu'on a atteint ses limites et que on devient inconscient que l'on commence à prendre des mauvaises décisions troublé par un jugement faux. Et j'ai enfin pu rencontrer Régis que j'avais appelé il y a quelques mois pour lui demander des conseils sur la consommation d'eau. J'ai également été invité à prendre la parole et à expliquer mon projet d'expédition dans le désert de Simpson. Le public a posé beaucoup de questions. Une radio universitaire m'a même interviewé brièvement.

Friday, April 04, 2008

Banff Mountain film festival

ENG: No comments, just would like to have one movie in competition there one day !

BANFF intro 2007
BANFF intro 2008

FRA: Pas de commentaires, sauf que j'aimerai y présenter un film un jour.

Saturday, February 23, 2008

1 year ago



ENG: I finished my Tassie adventure completely skinny, exhausted and sick. Here's 1photo taken on 08/02/2007 in Hobart by Nathalie Mundt and 4 photos taken by Chris Bray in Sydney a day later. You can see my muscles as I had no fat anymore and my right foot and calf are swollen from the trench foot disease.

FRA: J'ai terminé mon aventure en Tasmanie complètement aminci, épuisé et malade. Voici plusieurs photos prises par Chris Bary et une par Nathalie Mundt. On peut voir mes muscles car je n'ai plus de graisse, mon pied et mollet gonflé par l'infection de la maladie du pied des tranchées